top of page

Soyez le signe éloquent de l'Évangile!

Le message  du pape François à  la famille franciscaine à l’occasion du 800e anniversaire de la confirmation de la Règle des frères mineurs par le pape Honorius III.


Le Christ dictant la Règle à saint François
Le Christ dictant la Règle à Saint François, Claude François, dit Frère Luc (1614-1685), vers 1679 Huile sur toile - 220 x 151 cm Saint-Antoine-de-Tilly, église Saint-Antoine-de-Padoue, Québec

AUX MEMBRES

DE LA FAMILLE FRANCISCAINE


Chers Frères et Soeurs

C’est avec joie au coeur que je désire Vous adresser mes meilleurs voeux en cette occasion si importante pour toute la Famille franciscaine, dont j’ai ressenti depuis le début du Ministère Pétrinien la présence orante et la proximité filiale. Le VIIIe centenaire de la confirmation de la Règle des Frères Mineurs par le Pape Honorius III au Latran, qui a eu lieu le 29 novembre 1223, est une occasion propice mais surtout de faire revivre en vous le même esprit qui a inspiré François d’Assise à se dépouiller de tout, et à faire naître une forme de vie unique et fascinante parce qu’elle est enracinée dans l’Évangile et vécue sine glossa. Que ce Jubilé soit pour chacun un temps de renaissance intérieure, d’un mandat missionnaire renouvelé de l’Église qui appelle à aller à la rencontre du monde où tant de frères et soeurs attendent d’être consolés, aimés et soignés.

C’est pourquoi, mû par ces sentiments, je vous adresse des exhortations qui découlent précisément des paroles du Poverello d’Assise, qui propose à ses frères de : « [...] observer la pauvreté, l’humilité et le saint Évangile de Notre-Seigneur Jésus-Christ [...] » (Regula bullata 12.4).

Observer le Saint Évangile

En fait, la Règle bullée commence et se termine par une référence explicite à l’Évangile. Les premiers mots sont un résumé éclairant de toute la Règle : « Telle est

la Règle et la vie des Frères Mineurs, c’est-à-dire d’observer le saint Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ, en vivant dans l’obéissance, sans rien en propre, et dans la chasteté » (Regula bullata 1, 1).

Pour Saint François, l’Évangile était au centre de son existence ; et l’Église a approuvé son dessein, en le lui rendant, ainsi qu’à Vous tous, franciscains, comme un texte qui n’exprime plus seulement l’intuition spirituelle d’un Fondateur, mais une forme de vie. C’est un message de joie que j’ai souvent voulu indiquer, parce qu’il « remplit le coeur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus » (Evangelii gaudium, n. 1).

Il est donc urgent de revenir au fondement d’un engagement chrétien et baptismal, capable de se laisser inspirer, dans chaque choix, par la Parole du Seigneur : le Christ est le point central de votre spiritualité ! Soyez des hommes et des femmes qui, à son école, apprennent vraiment « la règle et la vie » !

L’obéissance à l’Église

Bien-aimés, pour vivre les enseignements du Maître, il est nécessaire de rester dans l’Église. François le manifeste de manière décisive parce qu’à la phrase d’introduction qui décrit le désir de suivre les conseils évangéliques, il ajoute immédiatement des mots suggestifs et singuliers dans le contenu et le langage : « Frère François promet obéissance et révérence au Seigneur Pape Honorius et à ses successeurs canoniquement élus et à l’Église romaine. Et les autres frères sont tenus d’obéir à frère François et à ses successeurs » (Regula bullata 1, 2-3).

Dans ce lien « d’obéissance et de révérence » au Pape et à l’Église de Rome, il a reconnu un élément essentiel pour la fidélité à l’appel et pour recevoir le Christ dans l’Eucharistie ; c’est pourquoi il déclare sans hésitation l’indispensable appartenance à l’Église. Eh bien, vivez l’esprit de la Règle dans l’écoute et le dialogue, comme vous le suggère le chemin synodal. Soutenez avec ténacité l’Église, réparez-la par l’exemple et le témoignage, même si cela semble coûter plus cher!

Aller de par le monde

Enfin, je veux reprendre l’intuition toujours contenue dans la Regula bullata pour aller de par le monde. S’exprimant à la première personne, le Père Séraphique se prononce ainsi : « Je conseille, j’avertis et j’exhorte mes frères dans le Seigneur Jésus-Christ que, lorsqu’ils iront de par le monde, ils ne se querellent pas, qu’ils évitent les disputes de paroles et qu’ils ne jugent pas les autres ; mais qu’ils soient doux, pacifiques et modestes, doux et humbles, parlant honnêtement avec tous, comme il se doit. [ ... l Quelle que soit la maison dans laquelle ils entreront, qu’ils disent d’abord : Que la paix soit avec cette maison [ . . . l » (Regula bullata 3 :10-13).

Aller de par le monde pour Vous, frères et soeurs franciscains, signifie réaliser concrètement votre vocation itinérante dans un style de fraternité et de vie pacifique, sans querelles ni disputes ni entre Vous ni avec les autres, en faisant preuve de « minorité », avec humilité et mansuétude, en annonçant la paix du Seigneur et en Vous confiant à la Providence : Il s’agit d’un programme spécial d’évangélisation, accessible à tous.

Dans cette perspective, il est bon de redécouvrir la beauté de l’évangélisation typiquement franciscaine, qui naît d’une fraternité pour promouvoir la fraternité ; en fait, c’est la vie qui parle, l’amour donné dans le service est le plus grand mode d’annonce. Retrouvez donc la force dans cette vocation particulière, propre aux « mineurs » et aux « pauvres », que vous êtes par désir et par appartenance. Elle Vous est donnée par François dans sa Règle et je suis convaincu qu’elle est en harmonie avec l’invitation que j’adresse à la Communauté chrétienne d’être une « Église en sortie » : « Fidèle au modèle du Maître, il est vital qu’aujourd’hui l’Église aille annoncer l’Évangile à tous, en tous lieux, en toutes occasions, sans délai, sans répulsion et sans peur. La joie de l’Évangile est pour tous les hommes, elle ne peut exclure personne » (Evangelii gaudium, n. 23).

C’est pourquoi je vous dis : n’hésitez pas à aller dans le monde en « fraternité » et en « minorité », en partageant la béatitude de la pauvreté, en devenant un signe évangélique éloquent et en montrant à notre époque, malheureusement marquée par les guerres et les conflits, par les égoïsmes de toutes sortes et par la logique de l’exploitation de l’environnement et des pauvres, que l’Évangile est vraiment la bonne nouvelle pour l’homme afin qu’il trouve avec courage la meilleure direction pour la construction d’une humanité nouvelle avec le courage de se mettre en route vers Jésus qui, « de riche qu’Il était, s’est fait pauvre pour nous, afin que nous devenions riches par sa pauvreté » (cf. 2 Co 8, 9).

Chers Frères et Soeurs, je vous confie la mission de savoir identifier les bons chemins à suivre pour pouvoir répondre avec audace et fidélité au charisme reçu.

Chers Frères et Soeurs, je vous confie la mission de savoir identifier les bons chemins à suivre pour pouvoir répondre avec audace et fidélité au charisme reçu. Alors que vous vous apprêtez à rappeler les étapes fondamentales de l’histoire de cette nombreuse Famille Franciscaine, j’invoque l’intercession de la Vierge Marie et des Saints François et Claire d’Assise, et je vous envoie volontiers ma Bénédiction, en vous demandant, de continuer à prier pour moi.


Rome, depuis Saint-Jean-de-Latran, le 9 novembre 2023

Anniversaire de la Dédicace de la Basilique du Latran

Cathédrale de Rome

(Message lu dans la basilique Saint-Jean-de-Latran, le 29 nov. 2023, à l’occasion de l’anniversaire de la règle approuvée par le pape Honorious III le 29 novembre 1223.


Lettera Papa - FR
.pdf
Download PDF • 189KB

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page