• Services provinciaux

Frère Jocelyn Mitchell, 1934-2020


Ce matin encore, nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre frère Jocelyn Mitchell, décédé le 9 mai 2020 à Laval des suites de la COVID-19 à l’âge de 85 ans. Frère Jocelyn aurait célébré cette année 67 ans de vie religieuse dans l’Ordre des frères mineurs capucins. Il a célébré 59 ans d’ordination presbytérale en février dernier. Notre frère Jocelyn était connu pour son grand cœur et une simplicité qui le rendait sympathique. Curieux et distrait de nature, il lisait et s’informait beaucoup ; il aimait débattre et défendre son opinion parfois avec vivacité. Son ministère préféré était la prédication et il a été, pendant la plus grande partie de sa vie, pasteur en milieu paroissial au Québec, en Ontario (Ottawa) et au Nouveau-Brunswick.

--------------- Natif de Québec, (ce dont il était fier), c’est là qu’il connaîtra le Capucins. En effet, en mai 1902 des frères originaires de Toulouse et installés à Ottawa depuis 1890, s’étaient vus confier la paroisse Saint-Charles de Limoilou, dans un quartier ouvrier de Québec. Le père de frère Jocelyn, John Edgar Mitchell travaillait pour la compagnie de chemins de fer Canadian Pacific. Avec son épouse, Irène Lachance, ils auront quatre enfants. Né le 5 juillet 1934, Jocelyn entreprend son cours primaire à Limoilou puis entre au Collège Séraphique des Capucins à Ottawa pour des études classiques, de 1946 à 1953. Désireux d’entrer dans l’Ordre, il commence son noviciat à Cacouna le 14 août 1953 ; il reçoit alors le nom de frère Gilles-Marie. Il prononce ses vœux simples le 15 août 1954 et ses vœux solennels, le 2 février 1958. Par la suite, il étudie la philosophie à La Réparation, à Pointe-aux-Trembles et la théologie à Ottawa. Il est ordonné prêtre le 11 février 1961.

Au cours de sa vie religieuse, frère Jocelyn s’est vu accorder un grand nombre d’obédiences principalement dans le ministère pastoral. De 1962 à 1966, il est d’abord engagé dans la formation initiale des jeunes religieux, à Cacouna, à l’école des métiers St-Conrad, à La Réparation et de nouveau à St-Conrad. De 1966 à 1967, il œuvre au sanctuaire de la Réparation au Sacré-Cœur, à Montréal. De 1967 à 1973, il se consacre au ministère de la prédication, ministère qu’il aimera toute sa vie, d’abord à Cacouna puis à Ottawa. Il s’engage dans le ministère paroissial comme vicaire à Limoilou de 1973 à 1976 puis comme curé de la paroisse St-Vincent-de-Paul à Montréal de 1976 à 1982. De janvier à juillet 1983, il se rend en France pour des études en pastoral et spiritualité franciscaine. À son retour au pays, il est appelé à exercer son ministère dans le diocèse de Québec, de 1983 à 1984, puis comme curé de Paquetville (NB) de 1986 à 1987. Il est également vicaire de la Fraternité Notre-Dame de Lourdes de Bathurst jusqu’en 1990 avant d’être nommé curé de la paroisse Sainte-Hélène de Pointe-à-la Croix de 1990 à 1993.

Avec les frères Régis Belzile, évêque émérite de Moundou, et Jacques Bélanger, compagnons du noviciat

Prédicateur de retraites, il accomplit ce ministère à la Réparation, de 1993 à 1994. Nommé de famille à Cacouna, de 1994 à 1996, il continue les prédications dans les paroisses et les communautés religieuses. De 1996 à 1998, il est rattaché à la fraternité de la Réparation avant d’être nommé curé à la paroisse Saint-François d’Assise d’Ottawa. En 1999, il est nommé gardien (responsable) de la Fraternité de St-Charles de Limoilou jusqu’en 2003 où il revient à la Fraternité de la Réparation en tant que recteur du Sanctuaire au Sacré-Cœur, à Pointe-aux-Trembles. De 2005 à 2011, frère Jocelyn demeure à la fraternité d’Ottawa où il est gardien et assure le service pastoral dans les paroisses Saint-François-d’Assise et Saint-Bonaventure. Nommé de famille à la fraternité de La Réparation en 2011, puis à Limoilou en 2014, son dernier ministère important fut celui d’aumônier des religieuses Petites Franciscaines Missionnaires de Marie à Baie-St-Paul (QC).

Frère Jocelyn aimait écrire et exprimait dans un langage accessible la profondeur de la vie spirituelle. Il a été un collaborateur précieux à plusieurs revues dont le Messager de Saint-Antoine et la Nouvelle revue franciscaine. Pour un meilleur suivi médical, frère Jocelyn avait été nommé définitivement à la fraternité de La Réparation en 2016. Il résidait à la Résidence De La Salle de Laval depuis novembre 2018. C’est là qu’il s’est éteint des suites de la COVID-19 le 9 mai 2020. En raison de la situation actuelle, ses funérailles sont reportées à une date indéterminée. Qu’il repose en paix, dans la joie et la miséricorde de notre Dieu !



Un message de sympathie peut aussi être transmis au provcap@videotron.ca.

311 vues1 commentaire