• Services provinciaux

Frère Pierre Viau, 1942-2020

Mis à jour : mai 7




Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre frère Pierre Viau survenu hier 5 mai des suites d'un cancer du côlon à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. Il était aussi atteint de la COVID-19. Pierre était vicaire provincial de notre province et célébrait cette année 60 ans de vie religieuse. Aimé pour sa grande pondération et son bon jugement, il était estimé de tous et connu pour sa simplicité et son refus du formalisme. Très intelligent, il donnait un grand rendement intellectuel. Il aimait taquiner et, à l’occasion, piquer ! Réservé, il acceptait volontiers de rendre service. Frère Pierre a apporté sa contribution personnelle et précieuse au développement et à la vitalité de notre province. Mobilisé par ses convictions, il gardait un grand respect de la personne humaine. Nous remercions Dieu pour le frère qu'il a été et nous le confions à la bonté de Dieu.

_ _ _ _ _ _ _

Fils de Simone Larose et Rodolphe Viau, briqueteur, frère Pierre est né le 27 juin 1942 à Verdun. Il était l’aîné de 6 enfants, dont 4 sœurs et 1 frère. Après ses études au Séminaire St-François de Cap-Rouge où il est entré en 1954, il débute son noviciat le 15 août 1960 à Cacouna. Il y fait profession temporaire un an plus tard. Il étudie la philosophie à La Réparation de Pointe-aux-Trembles et la complète en juin 1964 à l’Université de Montréal. Il prononce ses vœux perpétuels, le 15 août 1964. Il étudie ensuite la théologie au scolasticat des capucins à Ottawa et obtient ses bac et licence à l’Université St-Paul en 1968 ; entretemps il est ordonné prêtre dans la paroisse Saint-Paul à Montréal, le 23 décembre 1967. Pierre est alors nommé à la fraternité de Hull et œuvre en paroisse comme vicaire et animateur de groupes. En 1970, il entreprend une maîtrise en sociologie à l’Académie de Paris, division Université René Descartes à la Sorbonne. À la fin de l’année 1973, il retourne à Hull à titre d’aumônier de la jeunesse ouvrière chrétienne et responsable de la pastorale sociale. Au cours de ce séjour à Hull, il recevra les responsabilités suivantes : gardien de sa fraternité et membre du comité épiscopal des affaires sociales de l’assemblée des évêques du Québec, 1975-1977. Nommé ensuite à Montréal, il assume diverses fonctions : membre du comité exécutif ainsi que du conseil d’administration de l’Institut canadien de l’éducation des adultes, 1977-1978; aumônier national de la JOC, 1977-1982; membre du conseil d’administration du Centre de pastorale en milieu ouvrier et membre du comité d’éducation de l’organisme catholique Développement et Paix, 1979-1981. Il est conseiller provincial de 1976 à 1982 et le sera également durant les années 1987-1990 et 1993-1999 (vicaire provincial). En 1982, le frère Viau occupe la fonction d’aumônier international de la JOC à Bogota, Colombie. À son retour à Montréal, en automne 1987, il œuvre en milieu communautaire dont : Chez Émilie, maison d’entraide populaire, 1988-1992; Le Cartier (cuisines collectives, club Inter-Femmes, cours d’anglais et activités socioculturelles), à titre de coordonnateur, 1992-1999. Il est nommé délégué aux affaires économiques de la province en 1993 et économe provincial de 1997 à 2001. Élu ministre provincial aux chapitres de 1999 et 2002, il sera en exercice jusqu’en 2005. Il obtient ensuite la responsabilité de la fraternité Sainte-Hélène du quartier Ahuntsic jusqu’à la dissolution de celle-ci le, 15 décembre 2009. Au moment de son décès, il était vicaire provincial depuis 2017, coordonnateur du SIAF (Service intercommunautaire d’animation franciscaine) depuis 2006, directeur du RRSE (Regroupement pour la responsabilité sociale des entreprises) depuis 2007 et président de la Fondation de la JOC depuis 2016.

En raison de la situation actuelle, ses funérailles sont reportées à une date indéterminée.


Un message de sympathie peut aussi être transmis au provcap@videotron.ca.

690 vues1 commentaire