• Services provinciaux

15 ans de collaboration fraternelle avec le Kerala

Par frère Louis Cinq-Mars, capucin


Le 2 décembre dernier, c’est avec beaucoup de joie que nous avons célébré 15 ans de collaboration fraternelle avec la province St Francis du Kerala (Inde) à l’occasion de la visite du ministre provincial de cette province, frère Joseph Solomon. 25 frères se sont retrouvés pour cette célébration à laquelle participait aussi le ministre provincial des Franciscains du Canada, frère Pierre Charland.

C’est 18 novembre 2004 que les frères Manual T. Pylee et Joseph D’Cruz quittaient le Kerala et arrivaient à Montréal. Leur arrivée marquait ainsi le début de cette expérience inédite que nous vivons et approfondissons ensemble depuis 15 ans ; elle enrichit et embellit notre présent et dessine notre devenir.


Dix ans plus tard, en 2014, une entente semblable a été signée avec la province de Madagascar. Au total ce sont maintenant 13 frères (7 du Kerala et 6 de Madagascar) qui vivent et servent ici. Ces frères constituent une part importante des forces vives de la province et assument des responsabilités à tous les niveaux. C’est donc dire qu’au cours de ces années, notre province s’est profondément transformée !


En plus d’apporter une vitalité indispensable à notre vie communautaire et aux engagements pastoraux que nous assumons, la collaboration fraternelle permet de témoigner du vivre ensemble dans une société et une Église toujours plus diversifiées et multiculturelles. Ce choix s’enracine dans l’esprit de l’Évangile où les frères puisent la force et le courage d’offrir leur vie pour les autres. C’est l’Esprit Saint qui pousse des frères à quitter leur pays et leur culture pour aller vivre dans une autre région du monde.

Fr. Pierre Charland, fr. Louis Cinq-Mars et fr. Joseph Solomon

C’est le même Esprit qui rend les « frères hôtes » capables de s’ouvrir à un nouveau style de vie, à des nouvelles initiatives et à des manières différences de vivre la mission.


Par ailleurs, cette expérience se développe sous plusieurs formes partout dans notre Ordre. Par exemple, dans la North American and Pacific Capuchin Conference (qui regroupe les provinces d’Amérique du Nord et celle d’Australie), il y a près de 70 frères en collaboration fraternelle ; ils proviennent de 23 circonscriptions différentes. Cette expérience se vit également dans toute la famille franciscaine et l’Église au Canada.


Aucun de nous, frères d’ici, du Kerala ou de Madagascar n’avait envisagé de vivre cette expérience au moment d’entrer dans l’Ordre. Cependant, chacun de nous est maintenant convié à l’accueillir comme un don de Dieu, à s’y engager (non pas passivement ou pire, comme une fatalité) et à se laisser transformer à travers les joies et les difficultés que nous traversons ensemble.


Nous formons dorénavant une province composée de frères qui proviennent d’origines culturelles et d’histoires différentes mais nous avons des défis communs. Le premier est de former un corps, une communion, dans la diversité, de vivre dans l’interdépendance et d’apprendre les uns des autres.


« De même que François fut poussé par l’Esprit du Seigneur à faire du monde son cloître, de même, nous sommes appelés, nous aussi, à rendre notre style de vie et notre témoignage évangélique présents dans le monde au-delà des frontières des circonscriptions et des nations. La collaboration fraternelle entre circonscriptions devient une expression de fraternité, d’interdépendance et de rapports marqués par la Rédemption, qui constituent des éléments essentiels de notre style de vie franciscain ». Orientations, 2012

Le second est de vivre notre charisme, d’offrir une parole de réconfort et un signe visible du vivre ensemble dans un contexte particulier, celui du Québec. Comme pour plusieurs de nos concitoyens, ce contexte peut parfois nous désorienter ou même nous sembler hostile, mais il n’est pas moins perméable au souffle de l’Esprit Saint. C’est pourquoi il est primordial pour nous Capucins de sauvegarder notre regard contemplatif de croyant et de frère mineur afin de discerner le chemin vers où le Seigneur nous conduit.



0 vue