• Services provinciaux

Avec nos frères capucins d’Afrique

Mis à jour : 8 juin 2018

Par frère Jacques Mathieu


Frère Jacques a été missionnaire au Tchad pendant plusieurs années. En février 2018 il a participé à la célébration du 20e anniversaire de la custodie du Tchad-République de Centrafrique à Bouar. Il est aujourd’hui gardien de notre fraternité de Québec.

Je suis arrivé à Bangui, capitale de la RCA qui, comme on le sait, vit dans un climat de guerre depuis plusieurs années. L’accueil des frères de Bimbo (fraternité de Bangui) a été merveilleux. Cette maison est le lieu où se tient le noviciat pour la custodie ainsi que pour la province du Congo. 13 frères y sont novices.


La célébration se tient à Bouar à 450 km de la capitale. Là je retrouve une soixantaine de frères capucins qui se sont réunis à l’occasion d’un chapitre des Nattes. Cette custodie est encore soutenue par l’effort missionnaire de frères venus de Pologne, d’Italie et de France. Une vingtaine de frères africains ont reçu une formation spécialisée en Afrique, en Europe ou au Canada. Ces frères constituent la vitalité de cette custodie qui est engagée dans la prise en charge. Déjà quelques frères enseignent et reçoivent un salaire.


Notre province, qui n’a plus de frères missionnaires sur place, continue d’y jouer un rôle essentiel à travers le Centre Missionnaire Sainte Thérèse. C’est comme si soixante missionnaires pouvaient œuvrer là-bas grâce au soutien du CMST. C’est un investissement précieux à mon avis, bonifié par l’aide qu’apporte le Centre pour la formation spécialisée de frères africains ici au pays.


Dans ces pays, marqués par la pauvreté et la guerre, l’Église représente un signe d’espérance et un phare où regarder. Les Capucins du Tchad-RCA ont trois frères étudiants en Théologie, sept en philosophie, trois jeunes frères en stage, huit novices et dix postulants (Goré). Au petit séminaire de LaYolé, il y a 53 étudiants et 59 aspirants dans différentes villes : Moundou, Bangui-Bimbo, Bouar et Bocaranga.


Je suis revenu au pays avec un grand respect pour les frères qui œuvrent là-bas. Continuons de les supporter par notre amitié, notre attention et notre aide matérielle. Merci pour l’accueil chaleureux et fraternel.


Fr Jacques Mathieu