En peu de mots et simplement!



Frères, sœurs, parents et ami(e)s,

Que le Seigneur vous donne sa paix !


En 1226, au cours de sa dernière maladie, François ose placer derrière lui les multiples crises de croissance da sa fraternité. Pour cela, il a pris le chemin le moins fréquenté par lui auparavant : parler de lui-même. C’est avec des mots simples et apaisés que François nous décrit la naissance tumultueuse de sa fraternité dans son Testament. « Après que le Seigneur m'eut donné des frères, personne ne me montra ce que je devais faire, mais le Très-Haut lui-même me révéla que je devais vivre selon le saint Évangile. Alors je fis rédiger un texte en peu de mots et simplement, et le seigneur Pape me l'approuva.» ( Test.14-15) Apparemment, tout est dit.


Le testament de François est un petit document que nous pouvons compléter la lecture en 10 minutes ou moins. C’est le portrait le plus net de sa vie par lui-même.

En cette fête du Saint de peu de mots bien simples , c’est ce que je vous souhaite; une relecture «sans gloses» (T.38) de notre vie quotidienne à la lumière de la vie de François, afin de poursuivre notre conversion personnelle avec l’Église en chemin synodal. L’Église synodale est essentiellement une fraternité universelle de tout le peuple de Dieu. De plus, par son amour pour la création, saint François est devienu une parabole vivante de la conversion écologique à laquelle nous invite le pape François .



Comme le disait le pape lors de sa visite à Assise la semaine dernière, « La vie de François d’Assise, après sa conversion, a été une prophétie qui se poursuit encore à notre époque.» C’est à nous, vous et moi, de faire résonner la voix prophétique de notre frère François.



Bonne fête!


Frère Benny Vincent, OFMCap.

Ministre provincial

Lundi, le 3 octobre 2022

Oct.4 2022 COM
.pdf
Download PDF • 804KB
Testament de saint François (1226)
.pdf
Download PDF • 97KB



57 vues0 commentaire